Forum City en Espagne, à Barcelone sur les Addictions, tentations de toutes sortes : amoureuses, amicales, familiales, sportives et autres...
 

 :: Arrivée à Barcelone :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
I was in jail but it is not me the brain of the story
avatar
Messages : 274
Date d'inscription : 08/10/2018
Age : 32
Situation familiale : Célibataire mais a été follement amoureux d'une Princesse qu'il n'a toujours pas oublié.
Ignacio Alejandro Garcia
Feat Nick Bateman

       Nom : Garcia
Prénom(s) : Ignacio Alejandro
Date de naissance : 18 Novembre 1986
Lieu de naissance : Madrid et à Barcelone depuis ses 10 ans
Nationalité : Espagnole
Statut civil : Célibataire mais a été follement amoureux d'une Princesse qu'il n'a toujours pas oublié.
Profession : Ignacio a arrêté l'école après la 3ème. Pas féru des études, plutôt autodidacte, passionné de musique et de chants, il avait formé son groupe de musique dont il était le batteur.
Statut financier : (€ à €€€€€ possible également de détailler un peu) :€ Depuis sa sortie de prison, Ignacio a plutôt assez peu de revenus, assez peu de moyens, il compte tout faire pour renflouer un peu les comptes.
Passions : Principalement la musique, plutôt la guitare, n'ayant plus les moyens de jouer de la batterie actuellement
Groupe : Autres
Avatar :
       
Code:
<span class="avatarpris">• Nick Bateman • @"Ignacio Garcia"</span>
       
  • Déteste la violence
  • Sociable
  • Avenant
  • Plutôt impatient
  • Jaloux
  • Généreux
  • Courageux
  • Maniaque
  • Parfois susceptible
  • Plutôt posé
  • Viril
  • Romantique
  • Tendre
  • Ignacio apprécie fortement son petit café du matin pris dans un mug. Sans cela, il ne peut pas démarrer sa journée. Le café du matin le réveille, le stimule, lui donne du punch.
  • Très jeune, son voisin du même âge  est devenu son meilleur ami jusqu'à un certain âge, jusqu'à ce que celui-ci  trahisse Ignacio.
  • Ignacio consomme occasionnellement de l'alcool lors de soirées mais jamais au point d'être ivre....Il n'a d'ailleurs jamais pris de cuite ! Jamais ? Enfin si une seule à vrai dire, et qui a marqué sa vie à jamais.
  • A 10 ans, caché dans les toilettes de l'école avec son voisin ex meilleur ami, Ignacio a failli commencer de fumer une clope que son meilleur ami avait piqué à son père. Mais il ne l'a pas fait, sachant bien trop les dégâts du tabac sur l'homme, ayant connu une amie de sa grand-mère morte d'un cancer du poumon.
  • Physiquement, il a une carrure assez sportive et aime faire du sport. Il a eu la chance de pouvoir en faire un minimum en prison.
  • Mentalement, la prison l'a fait beaucoup changer et mûrir.
  • Il  aime bien aller vers les autres mais la prison a laissé des marques irréversibles en lui. En effet, depuis sa sortie de prison, il s'est un peu renfermé sur lui-même.
  • Ignacio croit en l'Amour et il pense que l'on peut tout à fait s'attacher à quelqu'un d'une certaine façon dès le premier regard, sentir en l'autre un "je ne sais quoi" qui fait qu'on peut sentir que ça va bien passer, que ça va accrocher avec cette personne-là. Mais peut-on vraiment qualifier ce premier regard d'Amour ? Il n'a pas la réponse même s'il a déjà  ressenti cette fameuse attirance au premier regard.
Codage par Maelys sur Le Codage du Cinéma
Ven 12 Oct - 16:05
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 274
Date d'inscription : 08/10/2018
Age : 32
Situation familiale : Célibataire mais a été follement amoureux d'une Princesse qu'il n'a toujours pas oublié.
C'est mon histoire !


     Né à Madrid, fils aîné d'une famille de 2 enfants Ignacio a grandi dans une famille très unie avec des parents aimants, du moins jusqu'à l'âge de 10 ans. Car là, le malheur a frappé Ignacio et sa soeur avec la perte de leurs parents dans un accident de voiture. Transférés en foyer d'accueil le temps de débattre qui allait les récupérer parmi les deux tantes, l'une étant la sœur du père et l'autre celle de la mère. Ca a été un moment très difficile pour Ignacio et sa petite soeur. C'est finalement la tante du côté du père qui les a récupérés, éduqué, qui a pansé leurs blessures.

Ignacio, en tant qu'aîné ne devait pas faiblir ou du moins pas montrer ses faiblesses mais ça n'était pas facile tous les jours sans les parents, au moins au début. Au fil des mois, le temps a fait son œuvre. Dans sa nouvelle école de Barcelone, Ignacio s'est rapidement fait un ami qui est même devenu son meilleur ami (Angelo) jusqu'à ce que celui-ci le trahisse. Ignacio a en effet très rapidement développé un lien affectif, une certaine complicité avec le garçon et cette complicité a grandi au fur et à mesure des années qui passaient, au point de devenir quasiment inséparables et cela autant à l'école qu'en dehors de celle-ci. Un jour, à 12 ans, tous deux cachés dans les toilettes avec une cigarette et un briquet qu'Angelo avait pris à son père, ils s'apprêtaient à fumer. Angelo a mis spontanément la cigarette allumée à sa bouche et a proposé à Ignacio d'en tirer quelques bouffées mais ce dernier a refusé, sachant déjà très bien les dangers de cette addiction. Cela aurait pu mettre en péril leur amitié mais non, pas du tout ! Par la suite, Angelo a longtemps continué de fumer en cachette de ses parents à lui, Ignacio gardait le secret, étant pourtant bien proche de la famille de son ami, tout comme les parents étaient amis eux aussi.

Quelques années ont encore passé et à 14 ans, Ignacio a décidé d'arrêter là les études, n'ayant jamais été un féru de celles-ci. Par contre, passionné de musique et de chants, il a appris seul à jouer de la guitare, instrument avec lequel il pouvait chanter, dans un premier temps puis ensuite de la batterie vers 16 ans. A partir de ce moment-là, il a chanté désormais beaucoup moins en jouant de la musique mais adorait toujours chanter sous la douche par exemple ou quand la situation s'y prêtait. Angelo, quant à lui, pas du tout musicien dans l'âme, assistait souvent aux répétitions du groupe au début et puis, petit à petit, de moins en moins. Et quand Ignacio a fini par interroger son ami là-dessus, celui-ci resta évasif, ce qui a fait se poser encore plus de questions au jeune homme qui avait désormais la vingtaine passée... Plusieurs mois passèrent encore, Ignacio sentait de plus en plus un certain éloignement de son ami et s'inquiétait de plus en plus pour lui. Que se passait-il donc ? Pourquoi cela ? Angelo, interrogé, ne disait rien. Vraiment étonnant vu leur complicité d'antan...Et un jour, alors que Ignacio et Angelo avaient 23 ans, Angelo vint voir son ami chez lui car bien que gagnant sommairement sa vie grâce à son groupe, Ignacio vivait seul depuis deux années, à quelques rues de chez ses parents.

- Salut vieux ! J'ai besoin de toi, je suis dans la merde jusqu'au cou !

Ignacio allait demander ce qu'il se passait et pourquoi cela mais il n'en eut pas le temps car Angelo enchaîna aussitôt sur la suite, visiblement un fort besoin de tout déballer car il débita très vite la suite.

- J'ai les flics à mes trousses, ils m'ont dans le collimateur ! Il faut que tu te rendes à ma place au le quartier Nord au Parc à 22 heures où il y aura normalement une jeune femme qui attendra. Il faut que tu la convaincs de te suivre et que tu la caches quelque part. Et ensuite, attends mes instructions !

Et sur ce, avant que Ignacio ait pu en placer une, son ami fila. Hein quoi ? Que ? Qui ? Pas possible ! Que se passait-il ? Certes, Ignacio devait apparemment faire quelque chose pour son ami qui était dans panade mais pourquoi ? Et devait-il vraiment faire ce que désirait son ami ? N'était-ce pas risqué ? C'était quoi cette histoire ? Que de questions que se posait là Ignacio, complètement perdu.

Ce fut ainsi que le lendemain, poussé par un élan de solidarité envers son ami d'enfance, bien que celui-ci se soit éloigné de lui depuis quelque temps, que Ignacio partit le lendemain soir en direction du fameux Jardin, sans savoir encore s'il allait réussir ce qu'Angelo lui avait demandé. Il prit son vieux pick up rouillé, n'ayant pas les moyens de s'acheter une autre voiture. Et tout en se dirigeant vers le jardin, il se disait qu'il allait lui falloir en tout cas bien du courage pour cela. Dans quoi s'était-il embarqué là ? Il ne le savait point et n'en avait aucune idée mais agissait seulement pour Angelo, pour lui rendre service. En partant de chez lui, il avait pris sa fausse arme en plastique ayant tout d'un vrai pistolet. Pourquoi possédait-il cela ? Uniquement pour se défendre en cas de nécessité, faire croire qu'il s'agissait d'une vraie arme et aucunement pour nuire à quelqu'un en quoi que ce soit....Et là, tout en se rendant à son rendez-vous pour kidnapper cette jeune femme dont lui avait parlé Angelo, il avait pris son pistolet avec lui, sans grande conviction et espérant qu'il n'ait pas à la pointer sur elle, espérant qu'elle le suivrait sans qu'il la menace. Étant exprès en avance afin de se changer un peu les idées, de mieux réfléchir à ce qu'il allait faire, il entra dans le Restaurant Tacos du quartier et se mit à boire une Tequila tout en mangeant, puis une 2ème...Et même une 3ème, ce qui le rendit complètement pompette, voire ivre mais il avait encore toute sa tête....Pourtant pas habitué à boire ou un peu lors des soirées il tenait malgré tout assez bien l'alcool.

A 21h45, il sortit du restaurant, et marchant droit malgré tout l'alcool bu, il se dirigea vers le jardin où il vit bel et bien une jeune femme qui attendait tranquillement...En s'approchant et à la lumière des lampadaires, il s'aperçut qu'elle avait plutôt l'air d'une jeune fille, qu'elle semblait bien jeune. Qu'allait-il lui dire ? Comment l'aborder ? Comment la convaincre de le suivre ? et où l'amener ? N'aurait-il pas du se poser toutes ces questions avant ? En même temps, il n'avait pas trop eu le temps, pris au dépourvu par la demande d'Angelo la veille et s'étant posé toutes ces questions.

Voilà ! Il était à quelques pas d'elle désormais, il s'approcha encore un peu.

- Bonsoir Mademoiselle ! Je sais qu'on ne se connaît pas mais il faut que vous me suiviez, vous courrez un grave danger ici !

C'était venu tout seul, spontanément. Est-ce que ça allait marcher ? Non ! Bien sûr, cela ne marcha pas, il allait falloir employer la manière forte visiblement. Pourquoi mais pourquoi avait-il cédé à la demande d'Angelo ? Pas du tout le genre de Ignacio d'agir ainsi. La manière forte ? La menacer ? Lui faire mal ? Non ! Hors de question pour Ignacio d'agir ainsi. Il aurait préféré éviter d'agir ainsi mais ayant pris son faux pistolet en plastique chez lui et ayant tout d'un vrai, il pointa la fausse arme sur la tempe de la jeune femme et la prenant par le bras, il lui dit d'avancer jusque dans son vieux pick-up dans lequel il la fit monter. Où aller désormais ? Chez lui ? Non ! A éviter certainement ? Il se posait encore la question et allait démarrer quand il reçut un sms. Ignacio regarda son téléphone et vit que c'était Angelo qui lui demandait si c'était bon, si la fille avait accepté de le suivre. Ignacio répondit que oui et demanda à son ami ce qu'il devait faire maintenant. et la réponse fut :

- Ce que tu veux, cache-là ! Je m'en fiche ! Bye à plus !

Sympa comme réponse, n'est-ce pas ? On rend service à un ami dans la panade et il vous répond qu'il s'en fiche, et cela sans un merci. Ignacio se demandait de plus en plus où amener cette jeune fille et également dans quoi il s'était embarqué. Il décida de l'amener dans une cabane isolée qu'il connaissait bien pour y avoir joué étant enfant avec Angelo. Sur le trajet pour aller à cette fameuse cabane, Ignacio chercha à engager un peu la conversation avec la jeune fille mais celle-ci fut peu bavarde. Une fois sur place, le jeune homme se demanda que faire de cette jeune femme. Pas du tout son genre d'agir ainsi ! La cabane étant pourvue de quelques couvertures, il se dit qu'au moins, elle n'allait pas mourir de froid cette nuit. Il décida de la laisser dormir, de lui dire au revoir, de la retrouver le lendemain ou pas. Car qui sait, aussi bien, il ne la reverrait plus ! Il rentra donc chez lui mais ne trouva pas le sommeil, pensant à ce qu'il venait de faire, se posant encore plein de questions et pris de remords, s'inquiétant pour la jeune fille, à 2 heures du matin, il reprit la route et se dirigea vers la cabane avec à manger et à boire pour elle...Une fois auprès d'elle, il l'incita à manger mais elle refusa. Il repartit, ne sachant trop que faire ni comment agir....
Le lendemain matin il envoya un sms à Angelo demandant que faire et la réponse fut :

- Garde-là ! Ne me contacte plus !

Ok ! Bon ! Il n'était pas plus avancé mais n'étant pas un bourreau, il se devait de prendre soin de la jeune fille désormais. Elle ne s'était pas montré très bavarde jusqu'à présent mais Ignacio savait au moins son Prénom. Il retourna auprès d'elle avec encore à manger, soit des biscuits et de l'eau. Il vit qu'elle n'avait pas mangé les précédents...

- Il faut que tu manges et que tu boives !

Elle n'en fit rien encore cette fois, Ignacio était perdu, il ne voulait pas avoir une mort sur la conscience. Il s'approcha donc d'elle et sans lui faire mal, sans la toucher ou à peine, la fit au moins boire quelques gouttes.

- Mange ! Je reviens bientôt !

Et il revint et plusieurs fois, avec à manger et à boire, autres que des biscuits, des petits plats petit à petit....Des visites plus fréquentes petit à petit également, des discussions entre eux deux vinrent également. Petit à petit, il s'attacha elle, et le contraire également fut le cas....Plusieurs mois passèrent ainsi, tous deux se rapprochant l'un de l'autre, sans se toucher pour autant. Il se sentait bien auprès d'elle sans pour autant l'expliquer. 6 mois passèrent ainsi....Et un jour, ce fut la fin de cette relation si particulière entre eux deux....En effet, la jeune femme sortit ce jour-là de la cabane pour puiser de l'eau....Et elle se fit mordre par un serpent traînant dans le coin. Ignacio, qui était occupé dans la cabane entendit crier la jeune femme et sortit sur le champ...Il la vit écroulée par terre. Il fallait appeler les secours....Mais le faire c'était révéler la séquestration de celle qu'il avait appris à connaître, de cette jeune femme pour qui il éprouvait désormais quelque chose de fort....La laisser mourir ou prévenir les secours ? Un choix s'imposait, un choix à prendre rapidement, un choix facile à prendre car pour Ignacio, hors de question de laisser mourir la jeune fille....Il appela les secours de son téléphone portable, expliqua ce qu'il venait de se passer, le plus urgent était fait....Il appela ensuite de lui-même la police, expliqua là aussi les faits, ce qu'il avait commis comme erreur depuis 6 mois....Autant se porter prisonnier de son propre chef car de toute façon, les secours, en débarquant ici, dans ce lieu isolé, se seraient posé des questions. La police débarqua presque en même temps que les secours....La jeune fille était désormais inconsciente...

- Ignacio Garcia, vous êtes en état d'arrestation pour séquestration de mineure !

Ignacio n'émit aucune opposition, les policiers avaient raison, il avait commis une grosse erreur durant ces 6 mois, n'ayant pas osé remettre la jeune femme en liberté en n'ayant plus aucune nouvelle d'Angelo puis s'étant petit à petit attaché à elle, c'en était devenu impossible...

Un procès eut lieu quelques mois plus tard....A la suite de cela, Ignacio écopa de 10 ans de prison....Récemment remis en liberté, il ne sait que faire, il est perdu....Se venger de son ancien meilleur ami ? Reprendre sa vie d'avant ? Enfin le groupe de musique a du continuer sans lui ou pas ? Tenter de se produire tout seul, n'ayant pas arrêté la musique en prison ? Vivre au jour le jour ? Ça certainement oui dans un premier temps au moins.

Durant 10 ans, sa soeur est venue lui rendre visite en prison régulièrement, ce qui remettait du baume au coeur de Ignacio malgré le fait qu'il fasse du sport et qu'il joue de la musique avec une vieille guitare d'un ancien détenu. Ignacio a tout raconté à sa petite soeur de deux ans de moins que lui et il aurait aimé que sa tante vienne le voir plus souvent mais les premières années, cette dernière refusait de voir son neveu devenu pour elle la honte de la famille. Mais elle finit par venir un peu le voir sous l'influence d'Irène de temps en temps mais juste comme ça, pour la forme, genre pour faire son devoir car elle continuait de ne pas accepter que Ignacio ait mal tourné comme ça. La tante de Ignacio ne chercha jamais à comprendre vraiment ce qu'il s'était passé.

       
Codage par Maelys sur Le Codage du Cinéma
Ven 12 Oct - 16:05
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: